En Belgique, la violence conjugale est interdite par la loi.

La violence physique à l’encontre d’un(e) partenaire est passible d’une peine d’emprisonnement de 1 an. Lorsque cette violence provoque des dommages durables à la victime, la peine peut être plus grave. La violence physique, mais également le harcèlement et la violence verbale, peuvent être punis.

Si vous êtes dans une situation d’urgence et craignez de nouvelles violences, vous pouvez vous rendre dans un refuge (vluchthuis).

Chaque CAW (Centre d' Action Sociale Globale) dispose d’un service spécial dans lequel vous pouvez vous rendre, appelé « slachtofferhulp » (soins aux victimes). Ses membres peuvent vous accompagner à la police, chez le médecin ou au tribunal. Quand vous allez dans un CAW, vous n’avez pas à donner votre nom. Vous pouvez obtenir de l’aide et des conseils anonymement et gratuitement.

Vous pouvez aussi aller voir la police immédiatement afin de déposer une plainte. Les policiers sont tenus de respecter votre vie privée. Si vous êtes en danger de nouvelles violences, la police peut vous protéger. Les policiers sont obligés de vous traiter d’une manière respectueuse et correcte.

Selon la loi, la police doit vous traiter avec le même respect que les autres victimes même si vous n’avez pas le statut de résident légal. Toutefois, la police peut vous arrêter à cause de votre statut de résident. C’est pourquoi il vaut mieux qu’un professionnel d’un CAW ou d’une autre organisation sociale vous accompagne.

Aide aux auteurs de violence

Si vous sentez que vous avez été violent(e) au sein d’une relation ou que vous risquez de devenir violent(e) envers une autre personne, vous pouvez demander de l’aide. La psychothérapie peut vous aider à parler de vos sentiments et de votre comportement et vous empêcher de (re)devenir violent(e).

Partnergeweld is strafbaar in België.

Op het slaan van een partner kunnen gevangenisstraffen van 1 jaar staan. Wanneer dit geweld leidt tot blijvende letsels bij het slachtoffer, kan de straf zwaarder zijn. Niet alleen fysiek geweld, maar ook intimidatie en verbaal geweld kunnen strafbaar zijn.

Wanneer u zich in een noodsituatie bevindt en u vreest voor meer geweld, kunt u naar een vluchthuis gaan.

Elk CAW (Centrum Algemeen Welzijnswerk) heeft een speciale dienst voor slachtofferhulp waar u naartoe kunt. Zij kunnen met u meegaan naar de politie, een dokter of een rechtbank. Wanneer u naar een CAW gaat, bent u niet verplicht om uw naam te geven. U kunt anoniem en gratis hulp en advies krijgen.

U kunt ook onmiddellijk naar de politie stappen om een klacht in te dienen. Zij zijn verplicht om uw privacy te respecteren. Als u vreest voor meer geweld, dan kan de politie u beschermen. De politie is verplicht u op een respectvolle en correcte manier te behandelen.

Als u geen verblijfsvergunning heeft, moet de politie u volgens de wet met evenveel respect behandelen als andere slachtoffers. De politie kan u wel arresteren wegens uw verblijfsstatus. Daarom is het aan te raden u te laten vergezellen door een professional van een CAW of andere sociale organisatie.

Hulp voor daders

Als u denkt dat u geweld heeft gepleegd binnen een relatie of dat er een risico bestaat dat u geweld zult plegen tegen een andere persoon, kunt u hulp zoeken. Therapie kan u helpen over uw gevoelens en gedrag te praten, en kan voorkomen dat u (opnieuw) gewelddadig wordt.

Besoin d’informations complémentaires ou d’aide ?

Refuge (vluchthuis)
Un refuge fournit un abri, un soutien, la tranquillité et la sécurité aux personnes menacées et/ou maltraitées. Les adresses des refuges sont tenues secrètes.
070 22 01 11
Centre de prise en charge des violences sexuelles (Zorgcentrum na seksueel geweld) - Bruxelles
Service proposé à l’hôpital pour les victimes de violences sexuelles. Le centre de prise en charge fournit une aide médicale et psychologique et aide à recueillir des preuves. Vous pouvez également y déposer plainte. Ouvert 24/7.
02 535 45 42
Centre de prise en charge des violences sexuelles (Zorgcentrum na seksueel geweld) - Gand
Service proposé à l’hôpital pour les victimes de violences sexuelles. Le centre de prise en charge fournit une aide médicale et psychologique et aide à recueillir des preuves. Vous pouvez également y déposer plainte. Ouvert 24/7.
09 332 80 80
Centre de prise en charge des violences sexuelles (Zorgcentrum na seksueel geweld) - Liège
Service proposé à l’hôpital pour les victimes de violences sexuelles. Le centre de prise en charge fournit une aide médicale et psychologique et aide à recueillir des preuves. Vous pouvez également y déposer plainte. Ouvert 24/7.
04 367 93 11
Police
Assistance dans une situation potentiellement mortelle
101
CAW - Centrum Algemeen Welzijn
Centre pour le bien-être général - Aide sur toutes sortes de questions : relation difficile, problèmes médicaux, financiers, administratifs, juridiques ou matériels, problèmes familiaux... Les CAW fournissent également une assistance aux victimes de violence et de maltraitance. Trouvez un CAW :
I.T.E.R.
Centre de prévention, conseil et traitement du comportement d’abus sexuel. Aide et conseils aux auteurs de violence sexuelle, aux personnes ayant des questions concernant leur comportement sexuel et à quiconque ayant des questions au sujet de la violence sexuelle.
02 512 62 43 (9-16 h)
Médecin de famille
Vous pouvez parler à un médecin de famille de presque toutes les questions intimes. Si nécessaire, le médecin de famille peut vous envoyer vers un professionnel de santé spécialisé. Trouvez un médecin de famille dans votre quartier :
Autres professionnels de santé

Dictionnaire et traductions

Besoin d’aide ? Trouvez un professionnel de santé.

Aide